La recherche bretonne s’implante au Japon avec la création d’un international research laboratory

Communiqué de presse International

Antoine Petit, président-général du CNRS, David Alis, président de l’Université de Rennes 1 et Teruo Fujii, président de l’Université de Tokyo officialisent ce 4 octobre 2022 à Tokyo la création d’un nouvel international research laboratory. Magnétisme, conductivité, ferroélectricité, photonique, ce nouveau laboratoire, appelé Dynacom (CNRS/Université de Rennes 1/Université de Tokyo), explorera les matériaux sous toutes leurs formes. Il s’agit du second laboratoire de recherche international lié à un laboratoire breton1 .

  • 1Le laboratoire Evolutionary Biology and Ecology of Algae (CNRS/Sorbonne Université/ Pontifica Universidad catolica de Chile/Université australe du Chili) basé au Chili, en lien avec la Station biologique de Roscoff (CNRS/Sorbonne Université). L’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1) est également un « site miroir » du Laboratory for Innovative Key materials and Structures (CNRS/NIMS/Saint-Gobain), situé au Japon. Pour en savoir plus : https://www.univ-rennes1.fr/actualites/umi-link-nouvelle-unite-de-recherche-franco-japonaise

Dynacom (pour Dynamical Control of Materials) est un international research laboratory (IRL)2 entre le CNRS, l'Université de Tokyo et l'Université de Rennes 1. Il est situé sur le campus de Hongo, à Tokyo, au Japon. Ce laboratoire résulte d'une collaboration de longue date, entamée dès 1996, entre les équipes japonaises de Tokyo et les scientifiques français de l’Institut de physique de Rennes (IPR, CNRS/Université de Rennes 1), dont Eric Collet, enseignant-chercheur de l’Université de Rennes 1 à l’IPR et directeur adjoint de l’IRL. Projets communs de recherche, échanges d’étudiants et de professeurs, séjours d’études, durant 26 ans, les scientifiques ont utilisé toute la palette d’outils de collaboration internationale proposée par le CNRS, l’Université de Rennes 1 et l’Université de Tokyo, jusqu’à mettre en place un International Research Project, nommé IM-LED, en 20163 . Un nouveau cap est aujourd’hui franchi avec la création d’un IRL, qui met en lumière cette collaboration emblématique et stratégique. L'Institut de technologie de Tokyo, l'Université Tohoku, l'Université de Kyoto au Japon, et Nantes Université4 en France seront également impliqués dans le laboratoire Dynacom.

Les activités de recherche de Dynacom sont axées sur le développement de nouvelles fonctionnalités des matériaux technologiques. L'objectif est de placer les matériaux dans des conditions hors équilibre en utilisant la lumière et/ou un champ électrique pour contrôler diverses propriétés physiques telles que la ferroélectricité, le magnétisme, la conductivité ou les propriétés optiques, avec des applications photoniques. Différents moyens d'agir sur les matériaux, basés sur le contrôle des électrons, des phonons ou des déformations élastiques, avec une approche multi-échelle allant des molécules aux matériaux, seront développés.

Cette coopération internationale bénéficie de l'expertise des partenaires dans la synthèse de matériaux avancés et dans le développement de méthodes de pointe pour caractériser et contrôler leurs propriétés physiques à des échelles de temps ultrarapides. L’IRL Dynacom intégrera le centre de recherche commun (International research centerIRC), nouvellement créé entre le CNRS et l’Université de Tokyo, également inauguré mardi 4 octobre 2022 au Japon.

  • 2Les IRL correspondent à des implantations de recherche internationales au sein desquelles des activités de recherche sont menées en commun autour d’axes scientifiques partagés. Ils structurent en un lieu identifié les présences significatives et durables de scientifiques d’un nombre limité d’institutions de recherche françaises et étrangères. 3 Pour en savoir plus sur ce projet: https://www.univ-rennes1.fr/actualites/controle-de-la-matiere-condensee-nouveau-laboratoire-associe-franco-japonais
  • 3Pour en savoir plus sur ce projet: https://www.univ-rennes1.fr/actualites/controle-de-la-matiere-condensee-nouveau-laboratoire-associe-franco-japonais Les laboratoires internationaux associés, aujourd’hui appelés International Research Project, sont des projets de recherche collaborative établis entre un ou plusieurs laboratoires du CNRS et des laboratoires d’un ou deux pays étrangers. Ils permettent de consolider des collaborations déjà établies à travers des échanges scientifiques. Ils ont pour objet l’organisation de réunions de travail ou de séminaires, le développement d’activités de recherche communes y compris des recherches de terrain, et l’encadrement d’étudiants.
  • 4avec l’Institut des matériaux Jean Rouxel de Nantes (CNRS/ Nantes Université)
A gauche : présentation de l’IRL Dynacom par Eric Collet (Université de Rennes 1), co-directeur du laboratoire, et Shin'ichi Ohkoshi (Université de Tokyo), directeur du laboratoire A droite : signature du nouvel IRC par Antoine Petit, président-directeur

Contact

Communication Bretagne et Pays de la Loire