Mercedes Haiech, lauréate du prix Jeunes Talents France L'Oréal - Unesco 2020

Prix et distinction Mathématiques

La Fondation L’Oréal et l’Unesco ont récompensé, le 2 octobre, 35 jeunes chercheuses, doctorantes et post-doctorantes de 59 nationalités différentes, par le Prix Jeunes Talents France 2020 Pour les Femmes et la Science. L’une des lauréates travaille à l'Institut de recherche mathématiques de Rennes (IRMAR, CNRS/ENS Rennes/INSA Rennes/Univ. Rennes 1/Univ. Rennes 2).

Mercedes Haiech, doctorante à l’IRMAR : Relier les univers par les mathématiques

Les travaux de recherche de Mercedes Haiech portent sur l’étude des déformations de solutions formelles des systèmes d'équations différentielles en relation avec leurs singularités. De manière informelle, une équation différentielle est une relation entre une fonction et ses dérivées. Ces équations apparaissent naturellement dans beaucoup de contextes scientifiques : par exemple, en physique, elles permettent l’étude de la trajectoire d’un objet ou de la diffusion de la chaleur, en biologie, celle des évolutions des populations.

Le cœur de son travail consiste à introduire et suivre une approche géométrique originale pour comprendre les ensembles de solutions produites à partir de tels objets, notamment du point de vue qualitatif, puisque ces solutions sont en général difficiles à expliciter. L'objectif général est de produire différents outils géométriques utiles à cette étude qui est construite en mesurant l'obstruction qui peut exister à déformer une telle solution formelle. Ce point de vue est inspiré de la théorie des déformations en géométrie algébrique. Il s'appuie sur des connexions entre analyse, géométrie et algèbre différentielle et en fait naître de nouvelles.

Texte extrait du dossier de presse du prix Jeunes Talents France 2020 Pour les Femmes et la Science :

Mercedes Haiech développe très tôt une passion pour les sciences, et en particulier pour les mathématiques, toujours stimulée et enthousiaste à l’idée de résoudre des problèmes. Élevée par des parents chercheurs en biologie, elle passe de nombreux après- midis en laboratoire à leurs côtés, observant, se passionnant, s’essayant à de premiers tests.

Une fois obtenu son baccalauréat, toujours mue par l’envie d’étudier les mathématiques, elle poursuit ses études en classe préparatoire au lycée Henri IV à Paris puis à l’école normale supérieure de Rennes. Elle entreprend ensuite un doctorat à l’université de Rennes 1, en mathématiques fondamentales. Dans le cadre de ses travaux de recherche, Mercedes Haiech se spécialise en géométrie algébrique, une discipline qui mêle l'algèbre, c’est-à-dire l’étude des structures, à la géométrie, l’étude des formes. L’enjeu de ses recherches est de comprendre le comportement d’équations différentielles et de leurs solutions grâce à des outils croisés issus de l’algèbre et de la géométrie.

Tout au long de son parcours académique, Mercede Haiech nourrit une sororité informelle, au sein d’un groupe de jeunes chercheuses, « qui, explique-t-elle, se soutiennent et s’inspirent mutuellement ». Ce groupe jouera un rôle fondamental dans son parcours académique et professionnel. C’est notamment grâce à cette expérience d’entraide, où chacune encourage l’autre à se dépasser, qu’elle s’est sensibilisée à l’importance de faire émerger des modèles féminins en sciences.

En tant que chercheuse, Mercedes Haiech apprécie particulièrement la liberté d’explorer l’univers des possibles. Amatrice de jeux et de littérature fantastique, elle aime évoluer dans des mondes imaginaires, tant dans ses recherches que dans ses loisirs. Les résultats de ses recherches, eux, sont bien tangibles.

Logo Women in Science

Contact

Communication Bretagne et Pays de la Loire